Quand l'école vous annonce que votre enfant harcèle un élève 😯



Le ciel nous tombe sur la tête...

Un enfant qui intimide à l'école, ou dans n'importe quel autre cercle à l'extérieur, peut parfois être une fille ou un fils doux et sensible à la maison.

Bon ou bonne élève, il ne pose pas de problème particulier. 😇

On comprend aisément que certains parents ne parviennent pas à admettre la dure réalité.

Personne n'aime découvrir le côté obscure de son petit ange 😈 On réalise ( ou pas ) qu'il n'est ni plus ni moins qu'un être humain avec tout son lot de complexité !😅

Son attitude exemplaire à la maison est bien souvent valorisée, ce qui peut expliquer que chez les plus petits, eux-mêmes ne se rendent pas compte de la gravité de leurs agissements.

C'est d'ailleurs le début d'un long conflit avec les parents de l'enfant victime.

• Comment réagir dans une telle situation ?

Comme souligné plus haut, il est normal d'en douter dans un premier temps, ou pour d'autres de se sentir coupable, et parfois les deux.

Pour commencer, interrogez-vous :

Avez-vous remarqué un changement quel qu'il soit ?

Votre enfant cherche t- il à vous dire quelque chose ?

Est-il ou a t-il lui même été la victime d'intimidations ? Peut-être n'a t- il pas trouvé d'autre façon pour en sortir ?

Ressent-il une détresse ou est -il préoccupé par une situation conflictuelle ou inhabituelle à la maison dont vous cherchez pourtant à la préserver ?

Le plus important selon moi est d'accepter d'en discuter pour comprendre ce qu'il se passe.

Nier le harcèlement peut avoir de graves conséquences pour l'enfant qui le subit, mais peut aussi traduire un mal être chez votre enfant. De nouveau, je sais combien cela peut provoquer un fort sentiment de culpabilité, et d'échec ! Mais ne vous infligez pas de tels sentiments et laissez-vous guider 👉🏼

• Comment s'y prendre pour que cela cesse ?

Laissez l'école tenir un rôle soutenant pour l'ensemble des personnes concernées ( pas uniquement pour l'enfant harcelé ).

Il est important d'accepter ce qui sera mis en place pour résoudre le conflit.

Soutenir la décision de l'école, qui peut aller de l'avertissement à l'exclusion en fonction de la gravité des faits. D'autres souhaiteront mettre en place un dispositif prévu à cet effet. Discutez-en avec l'établissement pour en comprendre le sens et ses objectifs, puis n'hésitez pas à en faire de même avec votre enfant.

Montrez-vous concerné et disponible sans pour autant vouloir tout contrôler. Cela doit profiter à votre enfant, et vous n'êtes pas la victime de la situation bien que ça puisse être une épreuve pour vous aussi.

Ouvrez le dialogue sans blâmer votre enfant, car la confiance sera la seule porte d'entrée pour le comprendre et faire cesser ses agissements. Demandez-lui ce qui selon lui pourrait être mis en place pour que cesse le harcèlement, sans lui demander d'appliquer ses propositons. Cela peut le respeonsabiliser et l'aider à se sortir d'un cercle vicieux, sans avoir le sentiment que c'est une punition, mais plutôt une réparation.

⚠️ Le punir trop durement ou lui faire subir ce qu'il a infligé ne saurait l'aider à agir différemment, et pourrait même renforcer son comportement.⚠️

Un fort sentiment d'injustice peut le conduire à persister dans ce fonctionnement inconscient, dans l'objectif de soulager ce qui le fait souffrir.

• Faut il consulter un professionnel ?

Pas forcément !

Une prise en charge rapide des adultes ( parents, chef d'établissement, CPE, enseignant) peut aider l'enfant à exprimer les raisons qui l'ont amenées à se conduire ainsi. Dans ce cas, les parents pourront agir en conséquence et l'aider à faire autrement.

Mais tout ceci n'est ni systématique, ni magique...Il n'y a rien d'exceptionnel à ce qu'un enfant ne se saisisse pas de la parole, et laisse toutes nos questions sans réponse. 🤐

Il peut lui aussi se sentir trop honteux parce qu'il sent qu'il a déçu, ou bien parce qu'il pense que, ce qui le tracasse peut blesser son père ou sa mère.

Dans ce contexte, l'intervention d'une tierce personne est la bienvenue, quel que soit l'âge de l'enfant.

Le harcèlement scolaire est bien souvent la conséquence d'une difficulté personnelle difficile à exprimer ou totalement inconsciente.

Le psychologue ou l'éducateur sont formés pour aider l'enfant à s'en libérer et à agir autrement.

Cela n'empêche pas les parents de garder le rôle le plus important de la vie de leur enfant :

❤ l'accompagner et le soutenir dans la compréhension de ses sentiments les plus confus, continuer de l'aimer même lorsqu'il nous renvoit l'image d'un parent peu valorisante ❤

En cas de difficultés, je peux vous aider 🤝🏼

Elsa

151 vues0 commentaire